Plus de 30 ans d’engagements pour des valeurs fortes

Nouvelle loi

En 2020 l’obligation (OETH) d’emploi des travailleurs handicapés évolue. La loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » promulguée le 05 Septembre 2018 modifie l’obligation des entreprises en matière d’emploi des travailleurs handicapés à compter du 1er Janvier 2020.

Tout employeur privé, identifie en DSN (déclaration sociale nominative), les informations relatives aux BOETH, y compris les entreprises de – de 20 salariés.

 

Seuls les employeurs à plus ou égal à 20 salariés sont soumis à l’OETH et auront des obligations contributives (si l’objectif des 6% n’est pas atteint)

 

• Une déclaration pour l’entreprise et non plus par établissement autonome. Comprendre une déclaration par SIREN et non par SIRET.

• Le recours à la sous-traitance auprès des entreprises adaptées (EA), des établissements et services d’aide par le travail (ESAT) et des travailleurs indépendants handicapés (TIH) reste valorisé.

 

Seules les modalités de prise en compte changent :

– Les achats ne seront plus comptabilisés en tant que modalité d’acquittement de l’obligation d’emploi mais en tant que déduction de la contribution due par l’entreprise.

– Les règles de calcul de cette déduction ont été simplifiées.

 

L’entreprise pourra déduire de sa contribution 30% des coûts de main-d’œuvre issus de la facture dans une limite modulée selon son taux d’emploi de personnes handicapées, quel que soit le type de prestation (achat de fournitures, prestations, mise à disposition…) et pour toute entreprise :

• plafond égal à 50% de la contribution due si ce taux est inférieur à 3% ou égal

• plafond égal à 75% de la contribution dur si ce taux est égal ou supérieur à 3%

 

Ainsi l’entreprise employant directement des travailleurs handicapés peut d’autant plus avoir recours à nos services.

 

La SUR-CONTRIBUTION (1500xTaux horaire du SMIC)

L’entreprise peut toujours éviter la sur-contribution si elle n’a pas eu recours à l’emploi direct.

Pour cela, le montant du coût total de la main d’œuvre doit être supérieur sur 4 années, à 600xSMIC horaire de l’année N.

 

NB : toutes les entreprises adaptées s’ont pas le même taux de main d’œuvre.

En 2021 ERDTA soufflait ses trente bougies.

Trois décennies d’investissement intense dans la lutte contre l’exclusion des personnes en situation de handicap, dans le monde du travail, et au quotidien dans la société.

L’entreprise ERDTA n’a pas cessé d’évoluer et aujourd’hui encore, des améliorations et des ajustements surviennent pour un seul objectif : offrir des formations diversifiées à chaque salarié présentant un handicap pour une réinsertion facilitée dans le milieu ordinaire du travail.

Nos 3 plus grands engagements à ERDTA

• Apporter un travail tenant compte du handicap de chacun.ne et respecter les contraintes liées à celui-ci (avec entre autre, adaptation des postes de travail)

• Former les salariés et les remettre à niveau (français, outil informatique) pour une meilleure insertion dans le milieu ordinaire de l’emploi

• Développer encore et toujours le sentiment d’appartenance à l’entreprise tant chez les salariés que chez les encadrants

L’essentiel de la mission ERDTA : rester focus sur nos valeurs

Formation, adaptation, insertion

Les ateliers ERDTA intègrent des femmes et des hommes avec une orientation travailleurs handicapés selon la décision de la commission d’Orientation de la Maison du Handicap (anciennement COTOREP).

Cette structure se positionne avec la vision de réinsertion socio-professionnelle des personnes adultes présentant un handicap physique et/ou mental léger. Comme tout un chacun, ces salariés ont un « vrai » travail, et bénéficient des aides et adaptations induites par leur handicap sur leur poste de travail et à travers les missions à assurer.

Ainsi cela compense le handicap et ils peuvent trouver de l’épanouissement personnel à réaliser un travail !

Nous avons également une antenne pour établir un bilan de compétences des plus jeunes, issus des ESAT et IME : ils peuvent à ce stade observer les salariés et comprendre quel métier, quelle tâche ils pourraient exécuter s’ils rejoignent ERDTA.